Pourquoi privilégier les bouchons en liège, et comment les recycler ?

Pourquoi privilégier les bouchons en liège et les recycler ?

Pourquoi privilégier les bouchons en liège, et comment les recycler ?

Le traditionnel bouchon de liège se trouve aujourd'hui concurrencé par des équivalents issus de la pétrochimie et de l’industrie minière. Mais qu’en est-il de l’empreinte carbone de ces alternatives en plastique et en aluminium ? Et la qualité du vin, est-elle aussi impactée ? Nous vous dirons tout, pourquoi privilégier les bouchons en liège et les recycler.

L'écorce de liège et ses utilisations à une autre époque.

L'écorce de liège et ces utilités à une autre époque

Mes grands-parents étaient originaires d'une région riche en forêts de chêne-liège. Ils ont donc bénéficié de l'écorce de cet arbre magnifique pour diverses utilités. L'une des utilisations les plus étonnantes était la réalisation de bassines pour blanchir le linge. Un rituel d'une simplicité et d’une efficacité incroyable dont on vous parlera plus tard dans un nouvel article. Aussi surprenante, était l'utilisation de l'écorce de liège comme support pour la réalisation des ventouses. Une pratique issue de la médecine traditionnelle chinoise, aussi utilisée par nos grands-parents pour soulager certains problèmes de santé.

Enfin, parmi toutes les utilisations se trouvait la réalisation de bouchons, encore d'actualité. Mes grands-parents travaillaient l'écorce de liège avec un couteau pour faire des bouchons pour les tonneaux de vin, d’huile d’olive entre autres conteneurs.

Ces souvenirs qui chauffent le cœur et nous font réfléchir.

"Quand je pense au liège, je pense également au chêne-liège, un arbre d'une beauté imposante qui me fait voyager dans le temps et revivre plein de beaux moments avec ma grand-mère. Cette femme qui nous a laissé autant d'héritages s'appelait Perpétua, elle est partie dans l'au-delà, après un siècle de vie dans ces belles terres pleines de trésors. Cette région regorgeait de merveilleux produits comme le liège, l'huile d’olive, les amandes, les raisins, les figues, la laine, le lin (disparu aujourd'hui), etc.

Chaque été, j'attendais avec enthousiasme cette visite chez grand-mère qui éveillait tous mes sens. L’odeur de la terre et de la végétation, les paysages arides, l'eau fraîche que l'on récupérait dans la fontaine, le goût des repas rehaussés avec plein d'herbes aromatiques... que des expériences inoubliables.
Les montagnes qui se cachent les unes derrière les autres hébergent de belles rivières qui réservent encore aujourd'hui des endroits sauvages d’une précieuse beauté.
Ainsi, le chêne-liège reste enregistré dans nos mémoires, par son odeur, par sa texture, par son aspect et par tous les beaux souvenirs qu’il nous rappelle."

Pourquoi privilégier les bouchons de liège ?

En choisissant les bouchons de liège, vous soutenez toute une industrie qui utilise l’un des procédés d’exploitation les plus respectueux de l’environnement. Aucun arbre n’est abattu.

  • Les forêts de chêne-liège sont un véritable « poumon vert » pour la Méditerranée. L'industrie du liège joue un rôle important dans le maintien de sa stabilité écologique et de son écosystème fragile et menacé.
  • L'industrie du liège est également une source d’emplois et de revenus pour les artisans et les producteurs.
  • Le liège étant un produit végétal, il continue à stocker du carbone une fois transformé. On peut dire qu’un bouchon retient environ 1,7 g de carbone ou 6,2 g de CO2. Concernant sa production, selon une étude menée par Corticeira Amorim au Portugal, “un bouchon de liège émet 10 fois moins de CO2 qu’un obturateur en plastique et 26 fois moins de CO2 qu'une capsule en aluminium”.
  • La production de bouchons de liège a un impact beaucoup moins important sur les ressources naturelles, c'est moins de :
    • rejet de produits polluants dans l’eau,
    • particules nocives dans l’atmosphère,
    • déchets car il s’agit d’une matière facilement recyclable qui s'intègre parfaitement dans l’économie circulaire. Les bouchons gagnent une deuxième vie dans les domaines de la décoration et de l’architecture sous la forme de liège aggloméré,
    • émissions de gaz à effet de serre.

En bref, nous pouvons dire que l’empreinte carbone de la production de bouchons de liège est presque négative. Après tout ce que nous avons déjà cité avant, il faut dire que la production se concentre majoritairement au Portugal, un pays fier de faire partie des plus grands producteurs internationaux en énergies renouvelables.

Pourquoi est-il si important de recycler les bouchons en liège ?

Faites encore un geste pour la planète, recyclez vos bouchons de liège :

Malheureusement, lorsque nous mettons les bouchons en liège à la poubelle, selon les processus de traitement des déchets institués par chaque pays ou région, il est fort probable qu’ils finissent incinérés. Ainsi, le CO2 qui se trouve retenu dans les bouchons de liège, est libéré dans l'atmosphère au moment de la combustion.

C’est pourquoi il est si important de ne pas jeter les bouchons en liège à la poubelle. Il existe une filière de collecte parallèle et solidaire chargée de leur recyclage. Alors, tout ce que vous avez à faire c'est de les mettre de côté pour les recycler.

Faites encore un geste pour la planète, recyclez vos bouchons de liège :

Vous avez deux possibilités :

  • trouver un point de collecte près de chez vous sur : recyclage.planeteliege.com
  • venez déposer vos bouchons de liège usagés dans votre boutique "Le temps des bleuets" nous nous en chargerons de les envoyer dans un point de collecte.
  • recycler vous même les bouchons en liège, vous pouvez créer plein d'objets de décoration ou utilitaires dont vous serez fiers. 

Le vin en bouteille, qu’en est-il de sa relation avec le bouchon ?

Le vin en bouteille, qu’en est-il de sa relation avec le bouchon ?

La bouteille de vin et le bouchon couchent ensemble longtemps. Le vin doit être conservé couché, car lorsqu'il touche le bouchon, ce dernier lui permet une oxydation lente et une conservation plus longue et optimale. Dans le cas des bouchons hermétiques en plastique, aluminium, ou verre, nous nous demandons, comment le vin respire-t-il ? Certes, il existe aujourd’hui des bouchons-capsules qui permettent une oxygénation acceptable pour les vins à consommer jeunes. Mais, lorsque le vin doit vieillir, il risque de développer des saveurs indésirables.

Dans tous les cas, l'empreinte carbone de ces alternatives est bien plus importante que celle des bouchons de liège. Donc, à nous de choisir la meilleure option pour l'environnement.
Et voilà, maintenant vous savez tout.

Nous espérons que cet article vous a été utile, pensez à le partager.

À très bientôt :) !

L'équipe "Le temps des bleuets"

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.