Guide pour débuter le zéro déchet

Guide pour débuter le zéro déchet

Guide pour débuter le zéro déchet

Bravo ! Si vous avez décidé de lire cet article, c’est que vous avez envie de vous lancer, ou alors de trouver de nouvelles idées pour limiter les déchets chez vous. Me trouvant moi-même dans cette démarche depuis environ 6 ans, je partage avec vous un guide pour débuter le zéro déchet en essayant d’être le plus réaliste possible.

Vous l’avez certainement déjà lu, le déchet le plus facile à gérer est celui qui n'existe pas. Et c’est pourquoi il est si important de faire un bilan sur votre mode de consommation avant même de vous lancer dans la démarche zéro déchet.
Combien de nourriture jetez-vous en moyenne par mois et pourquoi ? Où faites-vous vos courses, avec quelle fréquence ? Quelle est la provenance des produits achetés, quel type de produits trouve-t-on dans votre panier ? Les questions à vous poser peuvent être immenses ! Elles vous aideront à prendre l’habitude d’acheter seulement l'essentiel, et en même temps à éviter le gaspillage et à limiter vos déchets.

Nous n’avons pas besoin d’une poignée d’individus zéro déchet, nous avons besoin de millions de personnes imparfaites qui font de leur mieux.
_ Anne-Marie Bonneau

Comment faire pour débuter le zéro déchet ?

Avant tout, il est important d'accepter que sans effort, il n’y a pas de résultats. Ceci s'applique à tout type de changement que nous avons envie d'entreprendre dans nos vies. Ainsi, c’est normal qu'il y ait une période d’adaptation plus ou moins facile à l'objectif zéro déchet. 
C’est normal de revenir en arrière, et même de sentir une petite frustration lors des changements entrepris. À un moment, vous vous sentirez bien et fier(e) des actions menées pour limiter au maximum la production de déchets au quotidien.

Pour atteindre au mieux son objectif zéro déchet, il est important de connaître la règle des 5 R, d’apprendre à refuser, de réduire les quantités, de réutiliser et de valoriser les objets, de recycler et de composter.

Voici donc une liste complète pour intégrer la démarche zéro déchet au quotidien.

Débuter le zéro déchet au moment de faire ses courses

Débuter le zéro déchet au moment de faire ses courses

C'est quand nous partons faire nos courses que nous agissons véritablement pour la réduction de déchets. C’est au moment de choisir que nous devenons acteurs de la transition écologique. Ainsi, vous pouvez mettre en place les gestes suivants :

  • Faites une liste de vos besoins.
  • Privilégiez les courses en vrac.
  • Utilisez des sacs en tissu lavables pour peser les céréales, pâtes, semoule, légumes, etc. (nous vous conseillons des sacs en coton bio très fins et compatibles avec les tares des balances).
  • Vous avez oublié vos sacs réutilisables ? Pensez à réutiliser ceux que vous prendrez avant de les recycler.
  • Apportez vos propres contenants pour l’achat de viande, de poisson et autres produits disponibles en vrac.
  • Achetez des fruits et légumes de saison et issus des circuits courts, des petits producteurs locaux, de votre jardin :) ...peut-être adhérer à une AMAP s'il y en a dans votre région.... En fait, le transport et la conservation de fruits et légumes pollue et génère plus de déchets que l’on n’imagine. En plus, en les choisissant de saison, vous mangerez ce dont votre organisme a besoin en fonction de l’époque de l’année, et avec beaucoup plus de vitamines et minéraux.
  • Disposez d’un sac à courses pliable toujours dans votre sac à main
  • Refusez tout type de sac ou d’emballage inutile (qu'elle soit jetable ou réutilisable).
  • Évitez les produits suremballés.

Débuter le zéro déchet lors des déplacements :

  • Dès que possible, déplacez-vous à pied, en vélo, ou en transports publics, les pneus des voitures rejettent beaucoup de micro-plastiques dans l'environnement.
  • Adoptez une bouteille et un gobelet réutilisables pour amener avec vous où que vous allez, et dites au revoir aux bouteilles et gobelets en plastiques... 
  • Conservez et transportez vos sandwiches ou autres aliments pour le goûter /déjeuner avec un emballage réutilisable (Bee Wrap) ou une pochette en tissu imperméable.
  • Favorisez les produits d'hygiène solides (savon/shampoing) pour vos séances de sport, voyages, etc. 
  • Lors des pique-niques, dites non à la vaisselle jetable en choisissant des alternatives réutilisables.
  • En voyage, vous partirez plus légers avec vos cosmétiques solides ;).
  • Les masques chirurgicaux représentent un nouveau déchet dont le recyclage est complexe. Favorisez les masques lavables dès que possible.

Débuter le zéro déchet dans la cuisine :

Débuter le zéro déchet dans la cuisine :

  • Remplacez le Sopalin par des torchons ou des essuie-tout lavables.
  • Remplacez les serviettes de table en papier par des serviettes lavables, en plus, la texture du tissu est beaucoup plus agréable au contact avec la peau.
  • Dites non au papier d'aluminium et au film cellophane (film étirable alimentaire), les bee-wrap, les couvre-plat en tissu, les boîtes, les tupperwares sauront vous aider très efficacement.
  • Le papier sulfurisé peut être facilement remplacé par un moule chemisé avec un peu d’huile et de la farine.
  • Les pailles peuvent être une belle solution pour protéger vos dents si vous êtes aimants de thé, kombucha, etc. pensez à choisir des pailles en inox, lavables et réutilisables à vie.
  • Évitez le café en capsules, souvent composées d’aluminium ou de plastique, le recyclage de ces dernières n’est pas assez efficace, ainsi, 75 % d’entre elles sont envoyées à la décharge.
  • Utilisez des filtres à café, thé ou infusion en tissu ou en inox.
  • Utilisez une nappe de table en coton enduit et dites au revoir aux tâches et aux lavages réguliers.
  • Conditionnez vos céréales, pâtes, semoule, etc, à l’aide de bocaux hermétiques ou de bouteilles en verre de récupération. Ces derniers sont aussi une belle solution pour conserver vos aliments au congélateur, ainsi que les sacs réutilisables à cet effet.
  • Dites non aux bouteilles d’eau en plastique, vous pouvez améliorer le goût de l'eau du robinet à l’aide du charbon végétal activé et des perles en céramique. Vous pouvez aussi, si votre budget le permet, utiliser des systèmes de purification d’eau plus sophistiqués.
  • Privilégiez les menus faits maison au lieu des plats déjà confectionnés, votre santé vous en remerciera.
  • Programmez vos menus pour la semaine et faites une liste de courses en fonction de vos besoins.
  • Lorsque vos légumes sont bio, brossez-les pour enlever la terre et cuisinez-les avec la peau. Pareil pour les fruits (dès que possible), mangez-les avec la peau, vous profiterez davantage des vitamines et minéraux.
  • Passez un peu plus de temps dans la cuisine et faites un maximum de préparations vous même. Certaines sont faciles et rapides (comme par exemple la pâte brisée). Vous et votre famille mangerez mieux et bénéficierez d'une meilleure santé.
  • Faites vos laits végétaux à la maison, et pensez à les consommer avec modération.
  • Modérez la consommation de viande et de poisson en introduisant plus de plats végétariens dans vos menus. L'élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre. La bonne nouvelle, c’est que bien préparés les plats végétariens / végétaliens sont délicieux
  • Pensez à faire du compostage, dans le jardin, dans un petit lombricomposteur d’intérieur, compostage collectif, etc. vos plantes se feront plus belles avec.
  • Valorisez vos déchets comme le marc de café, la peau de banane, les épluchures d'agrumes, les coquilles d'œuf, etc. il y a tant de belles choses à faire avec ces précieux déchets !  

Débuter le zéro déchet dans la salle de bain :

Débuter le zéro déchet dans la salle de bain :

Si je ne pouvais vous donner qu'un seul conseil, je vous dirais de vous inspirer de Dominique Loreau dans son livre “L’art de la simplicité”. Votre peau n’a pas besoin de la majorité des produits que vous lui appliquez. 

  • Pensez à bannir tous les flacons en plastique de votre salle de bain, ils ne sont pas seulement un déchet pénible pour la planète, mais ils affectent également votre santé. Adoptez un shampoing et des savons solides de qualité, le plus naturels possible. Cela peut paraître difficile au début, mais c’est qu’une question d’habitude. Je suis très contente de ces changements, même si j'ai eu un peu de mal au début.
  • Choisissez des gants de bain, des éponges ou brosses durables et biodégradables.
  • Au moment de changer de brosse à cheveux, pensez à tester celles en bois, vos cheveux seront ravis de ce changement.
  • Remplacez les disques démaquillants jetables par des ronds démaquillants réutilisables et lavables et gardez-les aussi longtemps que vous pouvez. C'est normal qu’il ne restent pas blancs longtemps, ils seront quand-même propres après lavage. 
  • Il est aussi possible de choisir un démaquillant sans plastique et plus sain. Vous serez ravie des bienfaits et de l'efficacité d'une bonne huile démaquillante même en format solide.
  • Adoptez un dentifrice solide qui vous convient, celui-ci a été le changement le plus difficile pour moi, mais tout est une question d’habitude. En cas de difficulté, pourquoi pas alterner entre un dentifrice solide et un conventionnel de qualité. Pensez aussi à utiliser une brosse à dents à tête changeable.
  • Adoptez un déodorant solide, c'est à mon avis l'un des changements les plus faciles tellement ils sont agréables à utiliser. Choisissez-les naturels et sans sels d'aluminium.
  • Remplacez les rasoirs jetables par les rasoirs de sûreté qui durent une vie, les mousses de rasage par un savon de rasage solide (ce geste est valide aussi bien pour lui que pour elle ;).
  • Enfin, concernant les protections hygiéniques, je vous invite à découvrir pourquoi passer aux protections hygiéniques lavables et à choisir celle qui vous convient le mieux. De mon côté, je suis ravie de la découverte des culottes menstruelles que j’utilise en plus des serviettes lavables, mais vous pouvez aussi choisir une coupe, en général on l’adore !
  • Remplacez le papier de toilette ainsi que les mouchoirs jetables par des alternatives lavables c’est aussi possible. Je ne suis pas encore préparée pour le papier de toilette réutilisable, mais je m'apprête à tester les mouchoirs. Dans mon enfance, il y a environ une trentaine d’années, utiliser des mouchoirs en tissu c’était normal. 

Vous pouvez faire une grande partie de vos cosmétiques solides, et même vos carrés démaquillants, si vous êtes motivés et que vous avez le temps. Autrement, vous trouverez ce qu'il vous faut dans les boutiques zéro déchets, ( Le temps des bleuets" aussi :), dans les épiceries en vrac, etc. Toutefois pour une consommation responsable il vaut mieux acheter des marques véritablement engagés. Des marques qui respectent à la fois, votre santé, l’environnement et les droits des travailleurs. Et tant mieux si vous pouvez soutenir les artisans, créateurs et petits commerçants :).

Voici 2 recettes de soins et produits de beauté simples et efficaces :

Débuter le zéro déchet lors de l'entretien et nettoyage :

Débuter le zéro déchet lors de l'entretien et nettoyage

On nous fait croire que nous avons besoin de plein de produits différents pour le nettoyage et l'entretien de la maison. Ce n’est qu’une illusion alimentée par la publicité et l’industrie qui ne cesse pas de proposer de nouvelles alternatives inutiles.

En vérité, le vinaigre blanc, le savon noir, le savon de Marseille, le bicarbonate, cristaux et parcarbonate de soude, suffisent. Vous pouvez ensuite en acheter d’autres en fonction de vos besoins, comme par exemple la terre de sommières pour enlever les tâches entre autres.

Et s'il ne vous semble pas envisageable de préparer vos produits ménagers maison, les épiceries en vrac vous proposent la majorité de ces produits au kg.

NB : Il est aussi nécessaire d’avoir le courage de dire non aux lingettes de nettoyage jetables, ces dernières sont une vraie catastrophe pour les stations d’épuration d’eau. Cela vaut le coup de faire un effort et de les remplacer par des chiffons multi-usages et serpillières, lavables et réutilisables.

Débuter le zéro déchet dans vos placards :

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais n’oublions pas que l’industrie textile est l’une des plus polluantes. Elle engendre des problèmes environnementaux et sociologiques pénibles un peu partout dans le monde, surtout en Asie. Ainsi, peut-être pourriez-vous penser à envisager une garde robe minimaliste, à acheter moins mais de meilleure qualité, d’occasion ou chez les marques engagées.

Pourquoi se motiver pour débuter le zéro déchet ?

La pollution du plastique est une vraie catastrophe environnementale. Vous pouvez lire les actualités, regarder des documentaires comme “A plastic Ocean” sur Netflix, etc. pour une prise de conscience plus approfondie. Mais, peut-être serait-il plus judicieux de prendre le temps d’observer ce qui se passe autour de vous. La crise sanitaire qui a complètement bouleversé nos vies. L’augmentation des maladies du système endocrinien et des troubles métaboliques. Les catastrophes naturelles qui ne cessent pas de se reproduire dans les 4 coins de la planète.
Enfin, ce qui se passe n’est plus négligeable, et fuir ce problème en faisant semblant que tout va bien, n’arrangera pas les choses non plus.

Si seulement nous étions plus nombreux à modérer la soif de consommation, nous pourrions certainement calmer l’état de détresse dans lequel se trouve la Terre. Nous, les consommateurs, sommes les seuls capables de changer le cours des choses. Les entreprises s’adaptent aux besoins et attentes de ses clients. Notre planète c'est nous aussi ! Notre santé, notre bien-être et notre survie dépendent de son équilibre.

Les fausses idées autour de la démarche zéro déchet :

  • Le zéro déchet est une démarche compliquée !  Si vous ne voyez pas l’intérêt, cela peut en effet vous paraître difficile. Mais quand nous voyons les avantages sur notre santé, et la nécessité de préserver la biodiversité et les ressources de la Terre afin de garantir un avenir à nos enfants, notre vision change. Et la vérité c'est qu'il n'y a rien de complexe, seulement des changements et plus d'épanouissement :)…
  • Utiliser des huiles essentielles pour parfumer tout et n'importe quoi !
    Ces dernières sont un marché mondial en croissance qui génère plusieurs milliards d’euros. Avec la demande qui a explosé, la surexploitation des plantes cultivées et sauvages s’est intensifiée. En conséquence, nous assistons à la disparition progressive de certaines espèces mettant en danger la biodiversité.
    En fait, un petit flacon d’une huile essentielle demande des quantités gigantesques de plantes. En tant qu’exemple, pour 1 kg d’huile essentielle de lavande, il faut 200 kg de fleurs de lavande. L’utilisation des HE par exemple pour fabriquer des produits d’entretien est un cruel gâchis qui annule nos efforts autour de notre démarche zéro déchet, car ce n'est pas du tout une démarche écologique. Sans oublier qu'elles peuvent être dangereuses pour la santé et qu'elles représentent une menace pour l’écosystème aquatique. Conso globe vous en dit plus dans son article : Quand huiles essentielles et environnement ne font pas bon ménage

  • Les tote bag que l'on accepte à droite et à gauche sont une catastrophe écologique.
    Souvent gratuits et distribués en masse par les marques qui les utilisent comme vitrines publicitaires, certains modèles en coton sont fabriqués à outrance et ne tiennent pas longtemps.
    Nous collectionnons ainsi plein de tote bags qui finissent dans un coin sans utilité, en plus il n'est pas simple de s’en débarrasser de manière responsable. En fait, les colorants utilisés pour les imprimés promotionnels ne permettent pas leur recyclage et ils finissent de cette manière incinérés. Le coton est une ressource naturelle qui demande des quantités d’eau impressionnantes pour être cultivé ainsi que beaucoup de traitements bourrés de pesticides.

  • Vous devez remplacer tous vos objets en plastique ! Ce n’est pas du tout le but, l’idée c’est de limiter les déchets à usage unique, il vaut mieux donc préserver ce que vous possédez déjà.
  • Vous cherchez en continu les dernières tendances design zéro déchet ! C’est dommage, l'objectif est justement de faire durer les produits alternatifs longtemps. Autrement, nous risquons de générer des bilans écologiques encore plus importants. N'oublions pas que les tissus en coton, lin, etc, sont issus des fibres naturelles qui nécessitent beaucoup de ressources de la Terre.
  • Réduire ses déchets, mais continuer à consommer de manière peu raisonnable ! La démarche zéro déchet doit faire partie d’un ensemble d’initiatives ayant comme objectif de mener une vie plus écologique, respectueuse de la planète et de nos semblables. Se concentrer sur l'essentiel et consommer moins reste le geste le plus écologique. L'objet le plus écologique est celui qui dure le plus longtemps.

    Voici quelques associations, magazines et blogs intéressants pour nous aider à agir ensemble au quotidien. Nous aider à vivre une vie plus saine et plus épanouie, sans superflu et sans filtres.

    1. Zero Waste France
    2. Mon Quotidien Autrement
    3. Les Echos Planète
    4. ReportTerre le quotidien de l'écologie
    5. Camille se lance
    6. Mes recettes naturelles
    7. Info Durable

    Découvrez également notre guide pour un mode de vie écologique : vous trouverez des fournisseurs de services verts, éco-gestes, etc. Plein d’idées pour donner les premiers pas dans votre transition vers une vie plus durable.

    Vous avez apprécié ce guide ? Pensez à le partager avec votre entourage :)

    Merci de nous lire ! 

    Retour au blog

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.